À quelle période de l’année le secteur du vin est recruteur ?

La France est le deuxième exportateur mondial de vin, avec plus de 550 000 personnes impliquées dans le commerce du vin. De plus, les vins de Bordeaux maintiennent le prestige du pays, car parmi les différents vins proposés, les vins de Bordeaux restent les plus recherchés. Vous comprendrez pourquoi Bordeaux compte tant de programmes de formation dans le secteur du vin et d’écoles supérieures de vins et spiritueux.

Quelles sont les formations et écoles supérieures disponibles à Bordeaux ?

Il existe plusieurs programmes de formation en vin à Bordeaux, parmi ceux-ci, l’école du vin de Bordeaux forme les particuliers et les professionnels au savoir-faire et à l’art de vivre qui font partie de l’ADN du vignoble bordelais. Par ailleurs, l’Université de Bordeaux et l’Institut des sciences de la vigne et du vin proposent plusieurs diplômes aux passionnés de vin qui souhaitent se faire un nom dans le secteur. Notez que dans le domaine de la production, il existe au moins 34 diplômes. Parmi les nombreuses options, on peut citer en Viticulture Œnologie le diplôme de technicien et le B.T.S.A, puis le diplôme national d’œnologue, entre autres. Il s’agit principalement de formations scientifiques et techniques. Les magiciens du vin est un terme qui a été utilisé pour décrire ceux qui sont diplômés de l’ecole vins et spiritueux. Ensuite, il y a les formations commerciales. En effet, vendre du vin est devenu une véritable compétence, notamment parce que la France est le deuxième exportateur mondial. Ainsi, les BTS, les licences professionnelles et les masters permettent aux passionnés d’acquérir la formation nécessaire. Après, on sépare la formation du service au consommateur. Il existe de nombreux postes auxquels il est possible de se former grâce à différents diplômes, tels que caviste, chef de rayon ou sommelier et le diplôme universitaire d’aptitude à la dégustation délivré par l’école du vin à Bordeaux. Enfin, il existe des formations en management, spécifiquement dans le domaine de la gestion du vin.

Quels sont les avantages de suivre une formation en vitivinicole à Bordeaux ?

La capacité à maîtriser le vin est le principal avantage de s’inscrire dans une école de vins et spiritueux ou dans une école du vin à Bordeaux. Le vin est, après tout, une tradition de longue date dans la « Perle de l’Aquitaine ». Bordeaux produit les meilleurs vins depuis le premier siècle et a fait du vin une partie de son patrimoine culturel. La ville est aujourd’hui considérée comme la sixième ville étudiante de France, ce qui témoigne d’un niveau d’éducation élevé. Enfin, son dynamisme est l’une des caractéristiques de la ville, et donc un avantage pour les étudiants. Dans ce contexte, la ville génère près de 3 000 nouvelles entreprises chaque année. De plus, des bourses et des aides financières sont disponibles pour les étudiants de Bordeaux. En résumé, les principaux avantages d’une école à Bordeaux sont l’expertise, la vitalité de la ville, la qualité de la formation et, finalement, l’assistance aux étudiants.

Quels sont les débouchés après les études en vitivinicole ?

Le vin est une industrie à part en France, bien qu’il soit un produit emblématique du patrimoine français. Sa fabrication nécessite l’intervention de multiples métiers aux différentes phases du cycle de vie d’un vin. Après l’Italie, la France est le deuxième plus grand producteur de vin. En France, la production de vin est une industrie lucrative et attrayante. Selon un rapport publié en 2018 par Vin & Société, elle ne représente que 3 % des terres agricoles mais 15 % du chiffre d’affaires de la production agricole. La frénésie du vin a engendré le tourisme viticole, qui a donné naissance à sa propre sous-catégorie au sein de l’industrie du tourisme. Selon Vin & Société, la filière vitivinicole emploie environ 558 000 travailleurs directs et indirects dans les vignobles, le commerce de détail, la restauration et le tourisme. En pratique, il est impossible de dresser une liste complète des vocations dans le secteur du vin. On peut toutefois en citer quelques-unes, comme le vigneron, l’œnologue, le sommelier, le vendeur de vin, le caviste, le juriste spécialisé dans le droit de la vigne et du vin, qui ont reçu une formation dans une école de vins et spiritueux ou une école du vin.

À qui convient les métiers saisonniers de l’agriculture ?